· 

Dans quel état rentres-tu d'une aventure humaine si marquante ?


Une fois au point culminant, il faut redescendre. Il est bientôt plus difficile de descendre que de monter. Le vide t'emporte, tu forces sur les mollets pour freiner, les muscles chauffent. 

Les muscles chauffent mais ce n'est sans compter les larmes qui remplissent tes yeux et coulent sur tes joues.

Cette descente est ponctuée d'images successives devant tes yeux, des regards marquants, des gestes tendres, des sourires à tomber par terre, des personnalités vraies et sans froufrous, le superflu n'existe pas ici.

 

Quelle claque tu prends, sérieux !!!

T'es qui toi, la p'tite Française, avec une belle maison, un boulot, des hobbies, des goûts prononcés, le confort, la sécurité sociale, le salaire, ta p'tite vie bien rangée. T'as des problèmes ? Ils te pourrissent la vie ? Sérieux ? ! ...

 

Toutes ces paroles ont vraiment fait partie de ma descente de la montagne à pieds. Purée, j'aurai voulu rester ici toute la journée ... toute la vie. Je suis bouleversée,  je ne les connais mais j'les aime. J'aimerai tant les aider, leur apporter du savoir, des connaissances et partager. Eux aussi ont très certainement beaucoup de choses à m'apprendre.

 

Nous arrivons au bus, nous distribuons quelques bonbons pour  leur plus grand bonheur. Dommage c'est les vacances scolaires, j'aurait tant aimé vivre et voir comment la classe se déroule. Les voir tous habillés dans leur costume m'aurait bien plu ... C'est déchirant de les quitter et retourner à l'hôtel ...

Une fois rentrés, on se pose sur le bord de la plage. J'essaie de lire, impossible : trop imprégnée par cette aventure humaine.

Et si je revenais pour leur faire la classe ? 

Et si je claquais cette vie en France pour vivre ici et être active dans l'aide humanitaire ?

Et si et si et si et si ... des rêves plein la tête, je me pose jusqu'au coucher du soleil : il est juste magnifique, magique, profitez de ces belles images !!

Écrire commentaire

Commentaires: 0