· 

Visite d'un village avec un Haïtien

Nous avons rencontré Rodolphe, un vendeur de tableaux dans l'hôtel. Il nous a proposé d'aller visiter son village en face de l'hôtel.

Nous ne pouvons y aller uniquement avec un habitant, les touristes ne peuvent pas y aller de leur plein gré et surtout, prendre des photos n'est pas bienvenue.

Les haïtiens ont l'impression que nous prenons leur misère en photo pour la montrer au monde entier, nous ont'il dit.

Toutes les photos postées ici sont des photos prises avec consentement.

Cette balade avec Rodolphe a été bouleversante, elle aussi. Nous sommes vraiment au coeur d'un village qui n'a pas grand chose et où les touristes ne vont pas. A Kay Piat, les gens sont plus "civilisés", ils ne nous sautent pas dessus et on voit qu'ils ont l'habitude de voir les touristes. 

Ici, dans le village, ils s'agglutinent, ils nous collent, ils se bousculent pour nous voir et nous toucher et ne cessent de réclamer des "cadeaux". C'est assez difficile à vivre. Mes premiers instants au milieu de tous ces enfants me submergent d'émotions. Les larmes remplissent mes yeux, être touchée de la sorte par les petites filles est bouleversant. La couleur de mes yeux bleus, mes nombreux grains de beauté et mon vernis à ongles sont une grande curiosité. 

Les maisons sont toutes petites, ils vivent à plusieurs dedans et la plupart du temps il s'agit d'une grande pièce principale. Les femmes vont chercher l'eau et lavent les vêtements dans une bassine, peu d'habitants ont des maisons dites clôturées. Il s'agit de ruelles étroites, cabossées, en terre et cailloux. Regardez par vous-même ...

Nous y sommes allés deux fois dans ce village d'en face # là où l'on voit la vraie vie #

Nous avons distribué des bonbons pour le bonheur de leurs papilles :)

Nathan et Mickaël ont joué au foot avec les enfants. La plupart jouent nus-pieds et ça n'a pas l'air de les gêner plus que cela.

Pendant ce temps, je mettais du vernis à ongles aux jeunes filles.

Ce fut de beaux moments de partage ! juste inoubliables.

Nous leur avons offert nos ballons et raquettes. Après une démonstration de ce jeu de raquettes qu'ils découvraient ... nous sommes partis en les regardant jouer : un régal !!

Rodolphe nous a emmené dans un p'tit magasin pour faire le plein de bonbons.

Dépaysant, nous avons payé en gourdes haïtiennes.

Rodolphe nous a emmené dans "sa" maison et montré où et comment il dormait. 

 

Ce séjour aura vraiment été une leçon de vie pour nous 4.

Écrire commentaire

Commentaires: 0